Syndicat du Sucre
Accueil » Recherche & innovation » eRcane » eRcane, centre de recherche international en canne à sucre

eRcane, centre de recherche international en canne à sucre

La filière Canne-Sucre dispose d’une plateforme de recherche agronomique, technologique et génétique reconnu dans le monde entier.
Des acteurs de recherche comme eRcane, le CIRAD et le pôle de compétitivité Qualitropic contribuent fortement à ces progrès continus.

Les acteurs sont nombreux et travaillent en collaboration : on peut citer le CIRAD, le pôle de compétitivité Qualitropic mais aussi eRcane.

eRcane existe depuis 1929 et dispose de plusieurs départements pour répondre aux besoins de la filière, du champs à la sucrerie.

Logo ercane

Le Département Sélection et Création variétale

La mise en culture de nouvelles variétés de canne a largement participé à la croissance des rendements des champs et entrainant une augmentation de la production de sucre à l’hectare (qui a doublé en un demi-siècle).

La sélection variétale est menée depuis plus de quatre-vingt ans par eRcane (ex-Station d’Essai de La Bretagne, puis CERF).

L’hybridation de variétés existantes localement ou dans d’autres pays permet en effet d’obtenir des cannes plus performantes en termes de résistance aux maladies, de rendement à l’hectare, de richesse en sucre…
Il y a une vingtaine d’années, eRcane a opté pour une stratégie de sélection micro-locale, visant à créer des nouvelles variétés adaptées aux spécificités des différentes zones de production, en s’appuyant sur un réseau de stations réparties dans toute l’île. Ces efforts ont déjà abouti à la libération de 6 nouvelles variétés depuis 2005.

ercane dans le mondeGrâce à sa collection de variétés adaptées aux différents sols et climats, eRcane participe au rayonnement international de la filière en exportant son savoir faire dans de nombreux pays sucriers : les variétés issues du centre d’eRcane sont ainsi cultivées en Guadeloupe, en Martinique, à l’île Maurice et dans de nombreux pays africains comme le tchad, le Sénégal, la Côte d’ivoire…

Un département « Techniques Culturales »

La recherche agronomique constitue un autre axe majeur de la recherche réunionnaise sur la canne à sucre. Couplée à la recherche variétale, elle a permis des progrès continus dans de nombreux domaines :

  • les techniques de fertilisation et d’utilisation des intrants,
  • les méthodes de mise en culture et de bouturage,
  • les méthodes d’irrigation, …

De nombreux programmes sont en cours. Ils portent par exemple sur les techniques de désherbage alternatives, qui devraient permettre à terme de réduire sensiblement le recours aux herbicides chimiques.

La Recherche industrielle

Process industrieleRcane dispose d’une équipe dédiée aux “automatismes industriels” et une dédiée aux “procédés et innovations des process industriels” des sucreries, par exemple, on peut citer la mise au point en 2007 un système de transmission en continu via Internet des paramètres des ateliers de fabrication des sucreries. En raison de leur savoir-faire reconnu, les équipes sont appelées à intervenir dans plusieurs usines sucrières d’autres pays canniers.

Demain, la chimie verte

Dans la perspective de nouvelles valorisations, des recherches ont été lancées par eRcane, le CIRAD et leurs partenaires. Elles permettent d’envisager à moyen terme et en complémentarité du sucre et de ses co-produits, l’extraction de nouvelles molécules valorisables dans les domaines des bioplastiques, des cosmétiques, des médicaments…

molecule.jpg

Suivez notre actualité