Syndicat du Sucre
Accueil » Comprendre la filière » Une gouvernance paritaire : les CMU

Une gouvernance paritaire : les CMU

Lettre Sucre 36 - Un pari vers l'avenir

Les cinq vigies
Chaque bassin cannier de l’île à la sienne ! Elles aussi paritaires, les Commissions Mixtes d’Usine ( CMU ) ont pour attribution principale la gestion des rapports entre chacune des sucreries et les planteurs. Elles veillent à la bonne organisation des approvisionnements en canne durant cette aventure au long cours que représente chaque campagne sucrière. Les commissions veillent aussi au respect des décisions prises dans le cadre du Comité Paritaire interprofessionnel de la Canne Et Du Sucre (CPCS).

Il existe cinq CMU : Beaufonds, Bois-Rouge, Savanna, Grand-Bois et Le Gol. Elles sont la courroie de transmission de la filière, son organisation territoriale, l’armature qui fait face aux embruns.

Faire appliquer les règles est la première mission de ses membres, qui sont élus pour cinq ans (dernière élection en 2017) ; des règles sont définies de façon paritaire par les représentants de chaque profession au CPCS et au CTICS… sur proposition des CMU justement.

Les membres des CMU sont en permanence sur le terrain. Ces représentants des planteurs et des industriels sont aussi les premiers lanceurs d’alerte. Avant chaque période de coupe, c’est par exemple en CMU que les représentants des planteurs et des industriels se concertent pour décider la date du démarrage de la campagne. Ce début de campagne se fera en fonction de la météo, des observations faites dans les champs, du niveau de préparation des usines… Ce sont les CMU qui rythment les campagnes, car c’est sur le terrain que l’on sait à quel moment la canne est prête !

Un incendie ravage un champ de canne ? La CMU décide des mesures de solidarité à mettre en place au profit du planteur. Idem en cas de catastrophe naturelle – sujet hautement d’actualité : ce sont les CMU qui font remonter les demandes en fonction de la réalité des situations sur le terrain.

Elles contrôlent quotidiennement les opérations de mesure de la richesse et proposent toutes les améliorations utiles ou nécessaires dans le régime des apports, lors de chaque campagne. Ces commissions se prononcent également sur les modalités de répartition des quotas entre planteurs.

Les CMU sont saisies au premier stade de tout litige ou réclamation dans les rapports entre industriels et planteurs ; le CPCS ne statuant, le cas échéant, qu’en second recours.

 

 

Schéma des différentes instances de gouvernance dans la filière Canne-Sucre à La Réunion
La gouvernance partiaire dans la filière Canne-Sucre

Les autres instances de gouvernance de la filière  : le Comité Paritaire interprofessionnel de la Canne Et Du Sucre (CPCS)  et le Centre Technique Interprofessionnel de la Canne et Du Sucre (CTICS)

 

Suivez notre actualité