Syndicat du Sucre
Accueil » Recherche & innovation » eRcane » La sélection et la création de variétés de canne à sucre

La sélection et la création de variétés de canne à sucre

Près de 90 ans d’existence et un savoir-faire reconnu dans la création de variété cannière dans le monde, eRcane c’est 7 stations d’essai dans toute l’île et une collection de variétés de canne à sucre de 1 000 géniteurs. Son premier objectif, repérer les variétés cannières les plus adaptées à chaque zone de production afin de répondre aux besoins des planteurs.

Grâce à la sélection variétale il est possible d’augmenter les rendements sans recourir à plus de produits phytosanitaires.

Comment se passe la sélection variétale?

Il n’y a pas une fleur de canne, mais une multitude de fleurs qui donnent de petites graines, le fuzz. En « mariant » ces graines, les chercheur réunionnais d’eRcane créent de nouvelles variétés.

eRcane centre de recherche en canne à sureeRcane sélectionne de nouvelles variétés toujours plus résistantes aux maladies et mieux adaptées à leur zone de culture.

Chaque année  plus de 100 000 variétés sont obtenues par hybridation naturelle.

La sélection variétale est un travail méticuleux de longue haleine, fondé sur des expérimentations aux champs, qui s’échelonnent sur 15 ans.

eRcane bénéficie aujourd’hui des fruits du travail de sélection débuté en 1929. Ce centre s’est ainsi doté d’un patrimoine génétique important et d’un savoir-faire reconnu. Il est en mesure de recroiser entre elles des variétés déjà sélectionnées (sélection récurrentes) et donc plus productives.

chiffres clé creation selection-varietale

Il s’agit d’améliorer la quantité de sucre produite à l’hectare, en sélectionnant les variétés les plus productives en tonnage mais aussi les plus riches en sucre.

Quels sont les objectifs de la sélection et de la création variétales menées par eRcane?

« Photo bernard SiegmundeRcane travaille depuis toujours à améliorer les revenus tirés de la canne par les planteurs et les industriels, en sélectionnant des variétés toujours plus performantes. Nos critères de sélection ne portent plus seulement sur la quantité de sucre contenue dans le végétal : la valorisation de la bagasse dans les centrales thermiques et le paiement de la valeur de l’énergie produite, ces dernières années, nous ont conduits à prendre en compte de manière différente le taux de fibre.

eRcane s’investit désormais dans des programmes de recherche visant à valoriser diverses molécules de la canne à sucre, notamment des acides organiques qui pourraient se substituer aux molécules de base de la chimie pétrolière pour développer la « chimie verte ».

De même, la bagasse est étudiée dans toutes ses composantes (lignine, cellulose, hémicellulose), qui demain sont susceptibles d’alimenter d’autres filières que la transformation en énergie électrique.

La Réunion est particulièrement active dans ces recherches qui associent de nombreux laboratoires, sur l’île, en France métropolitaine et à l’étranger.
Si la valeur principale extraite de la canne reste le sucre, cette dernière donnera, demain, d’autres produits qui s’ajouteront aux revenus sucriers.

eRcane cible plus particulièrement des valorisations sur des marchés de niche, adaptées aux dimensions de la filière locale. »

Bernard Siegmund, Directeur d’eRcane.

Quelles sont les variétés à La Réunion ?

Grâce à eRcane, il existe un catalogue de variétés adaptées à la diversité des sols et des climats de La Réunion. Les variétés de canne sont mises à disposition des planteurs de façon gratuite.

Par exemple, la R 586, l’une des dernières variétés libérées, offre jusqu’à 30 à 40 % de rendement supplémentaire dans les Hauts de l’Ouest non irrigués.

varietes_ercane_2014.png

 

Suivez notre actualité