Syndicat du Sucre

La Canne : Force Verte !

Les racines de la canne : un atout

L’érosion est très importante à La Réunion à cause :

  • d’un relief accidenté avec des pentes d’au moins 20%.
  • de l’importance de la pluie, sur des sols plutôt poreux et friables.

Les racines de la canne à sucre sont nombreuses et profondes.
Elles sont aussi grandes que la taille des feuilles au-dessus du sol et peuvent atteindre jusqu’à 6 mètres.

Ainsi, la canne à sucre retient la terre et limite l’érosion.

Son système racinaire se renouvelle chaque année, contribuant à nourrir le sol et permet à la canne d’absorber tous les éléments nutritifs dont elle a besoin pour se développer.

La canne à sucre contribue à alimenter les nappes phréatiques.

Une forte capacité à résister aux intempéries

La canne à sucre, résistante aux aléas climatiques, est particulièrement adaptée dans une île tropicale frappée par les cyclones. Les données historiques montrent que des événements climatiques d’ampleur (cyclone, sécheresse, éruption volcanique…) peuvent entraîner une perte de la récolte maximum de 15 % à l’échelle de l’île.

La résilience de cette culture assure notamment un revenu minimum pour l’agriculteur. Elle lui donne la possibilité d’affecter une partie de ses surfaces à d’autres productions
végétales ou animales, plus sensibles aux aléas climatiques et aux contraintes du marché local.

Suivez notre actualité